L’Association « Orgues Rive Gauche en Côte d’Emeraude » a été créée en 2014, avec pour objectifs :
Faire découvrir à toutes les générations, l’orgue, seul ou associé à d’autres instruments ou au chant, par l’organisation d’un festival annuel, de concerts tout au long de l’année, et d’actions pédagogiques.
Entretenir, enrichir et développer le parc des instruments « Rive gauche en Côte d’Emeraude »,
Développer les liens avec les institutions et associations qui contribuent au maintien et à la transmission de ce patrimoine matériel et immatériel.

Pourquoi " Rive Gauche en Côte d’Émeraude " ?

Dinard Cote Emeraude

Bien que généralement associée à Paris, l'appellation "Rive Gauche" a été choisie pour désigner l'arrondissement de Dinard, Dinard étant situé sur la rive gauche de la Rance, et, "Rive Gauche en Côte d'Emeraude", parce que le patrimoine que sert l'association, et les concerts qu'elle organise, couvrent le territoire qui s'étend de Saint Briac à Dinard, en incluant Pleurtuit, Saint Lunaire, La Richardais et Le Minihic.

Rive Gauche en Côte d'Emeraude est doté d’un parc instrumental très intéressant, composé d’orgues variés et complémentaires, que l’association s’emploie à faire vivre et enrichir. Grâce à quelques-uns de ses membres, un orgue anglais Nicholson a été relevé dans l’église de saint Briac, et inauguré en juillet 2016. Par ailleurs, l’association elle-même vient de faire venir deux orgues de qualité, un pour l’église de La Richardais, et un pour celle de Saint Lunaire. Un appel aux dons a été lancé pour leur relevage.

 

Festival Rive Gauche

Ce festival, dont nous fêterons cette année les 4 ans, se déroule durant la saison d'été, et a, bien entendu l'orgue pour fil rouge.

Il ne se réduit pas pour autant à la proposition d'oeuvres écrites seulement pour cet instrument. L'orgue s'y déploie avec toutes les configurations vocales ou instrumentales qui peuvent lui être associées, jusqu'à l'orchestre symphonique.

La programmation, par ailleurs, pour intéresser un large public, et faire connaître les possibilités les plus inattendues de l'instrument, couvre toutes les époques. Il, intègre par exemple les accompagnements de films muets, dans le style dit "orgue de cinéma", les improvisations autour de chansons de grands auteurs contemporains.

Les saisons précédentes ont ainsi vu nos orgues associés à l'Orchestre Symphonique de Bretagne, à des solistes vocaux ou instrumentaux, des quintettes de cuivres, des récitants, des évocations de chansons de Jacques Brel.

Le Festival s'emploie à faire découvrir des associations originales et inédites avec, comme Mozart aimait le dire, le "roi des instrument".